Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Festival Comme ça vous chante

Concerts de Musique classique et de Jazz en Charente-Maritime depuis 2012. Venez visiter notre site internet http://commecavouschante.weebly.com pour suivre toute l'actualité de l'association.

2012 : SUD-OUEST, ANGERIEN LIBRE, HEBDO

Publié le 15 Décembre 2012 par commecavouschante in PRESSE, EDITION 2012

L'Angérien Libre édition du 31 septembre 2012

 

Petit festival deviendra grand !

 

Pour sa première édition publique, le Festival « Comme ça vous chante » de six concerts en trois soirées, du canton de St Savinien créée autour d’une jeune pianiste locale douée, Alice Rosset, a touché juste. « Eclectisme, cohérence et jeunesse » sont des maîtres mots qui reviennent dans le public amateur interrogé ici et là en fin de concerts.

« Eclectisme » car il n’est pas si habituel de proposer dans une même soirée une première partie classique (concerto pour piano en la majeur de Mozart et Rhapsody in blue de Gershwin) et conclure par un groupe résolument jazz - funk - rock qui s’inscrit dans le registre des musiques actuelles. Un pari risqué mais habile, ce mélange des genres force les frontières, sûrement trop artificielles. Le peu de départ à l’entracte en est un excellent signe.

« Cohérence » car au fil des soirées, les artistes avaient la même haute qualité de jeu, attentifs entre eux avec un véritable plaisir à jouer ensemble. Cette attention partagée rendait l’ensemble harmonieux et agréable au public.

« Jeunesse », eh bien oui il faut le dire, la moyenne d’âge à peine les trente ans, fait plaisir à voir. Les aficionados des festivals de jazz, par exemple, savent bien que cette moyenne d’age des musiciens est souvent beaucoup plus élevée. Donc, ouf, la relève est là et de belle qualité !

 

En concert d’ouverture jeudi soir, la pianiste Alice Rosset jouait avec l’orchestre local Grand Village un concerto de piano K 488, oeuvre en trois mouvements de Mozart en l’Abbaye des Augustins. « On a senti un grand respect de l’orchestre pour la concertiste qui semble t-il, les a managé et vraiment bien. Le groupe était de qualité, naturel et honnête envers le public. J’ai bien aimé le concert bien que je ne connaissais pas ses œuvres », précise Marc, un spectateur parisien en vacances. « J’ai aussi très apprécié la seconde partie avec Climax Orchestra. Les musiciens étaient en phase et avaient une très belle écoute entre eux. Ils ont réussi à apporter un swing de grande qualité. La salle est non seulement superbe mais elle a une très bonne acoustique. C’est une chance de jouer dans un endroit pareil. Vraiment très honnête, clair, net et précis. Tout à fait inattendu ! ». Un musicien venu à la soirée a su apprécier le solo de la basse capable de sortir plus de tente notes en cinq secondes. Peu de personnes sont capables d’entendre cette performance !  

 

La dernière soirée s’est tenue sur la commune d’Archingeay. La première partie se déroulait dans l’église d’Archingeay. Un duo pour flûte et guitare proposé par Emily Geddes Andrews et Francisco Correa, deux jeunes musiciens qui ce sont rencontrés il y a un an. La flûtiste a surpris par son jeu sensible, superbe et de très haute volée. Avec le guitariste colombien, elle a interprété des oeuvres peu connues relevant du répertoire classique et du folklore latino-américain. A défaut d’insonorisation, la guitare semblait quelque peu en retrait à moins que cela relève du choix des œuvres. Enfin, la seconde partie s’est déroulée dans la salle municipale avec un groupe de huit musiciens (Groovin high) et la chanteuse Zhakee. En fait, pour cette fin du festival, beaucoup de musiciens des précédents concerts sont montés sur scène en « Guest Stars » à tour de rôle et au final tous ensembles. On sentait un réel plaisir de jouer et d’être là. La chanteuse a donné de la voix, puissante, et su animer cette soirée. Elle a réussi à faire se lever et bouger la salle y compris les plus anciens, et appuyés sur leur canne, ils battaient des mains ! Un seul regret, la salle, trop petite et pas du tout adaptée à ce type de soirée.

 

 

Un chapeau bas à l’organisation pleine de bonne volonté qui a réussi à faire venir des musiciens de qualité et qui s’entendent bien. Cela se voit tant sur le plan organisationnel que musical. Il est à souhaiter que ce petit festival quand il deviendra grand gardera cette fraîcheur d’accueil et ce sourire si sympathique. 

 

Véronique Adragna pour L'Angérien Libre

 

 

 

 

SUD OUEST édition du 23 Août 2012

 

 

SUD-OUEST.JPG

 

Saint-Savinien accueille, du 23 au 25 août, le festival Comme ça vous chante, un concept original qui conçoit chaque soirée en deux temps : un concert classique ou à tendance classique, suivi d'un concert ambiance jazz.

On doit l'origine de ce festival à la pianiste Alice Rosset qui a souhaité allier « qualité et diversité du contenu musical, mise en valeur d'un patrimoine et césure avec les conventions traditionnelles des concerts de musique savante ». Créée en janvier 2011, l'association Comme ça vous chante a pour aspiration la création de lien social via la promotion et la diffusion des arts vivants.

 

Pour apprécier ce festival, vous pourrez donc, comme ça vous chante, vous rendre à l'un des rendez-vous proposés ou même à tous selon le programme suivant : ce soir à 20 h 30, salle des Augustins, le festival fera son ouverture avec des concertos pour piano et orchestre (23e concerto pour piano de Mozart et « Rhapsody in blue » de Gershwin), avec Alice Rosset au piano, accompagnée de l'Orchestre du Grand-Village. Il s'agit d'un ensemble constitué de musiciens classiques et jazz, professionnels et amateurs, jeunes et moins jeunes, de Charente-Maritime ou d'ailleurs… qui seront réunis pour le plaisir de la musique d'ensemble.

 

La seconde partie sera assurée par Climax Orchestra, « mini big band » jazz-funk créé en 2007 par Kevin Lam, guitariste compositeur (sortie du premier album début 2012).

Demain, à 20 h 30 : aux Nouillers (salle municipale), Emmanuel Pelletier dans « Champdolores », compositions.

Seconde partie assurée par Ananke Quintet, voix, deux saxos, trombone et percussions, jazz et musiques du monde.

Samedi 25 août, rendez-vous pour la soirée de clôture à 20 h 30 en l'église d'Archingeay : duo exotique flûte-guitare, avec Emily Andrews, flûtiste anglaise, et Francisco Correa, guitariste colombien.

La seconde partie sera assurée par Groovin'high, formation jazz de sept musiciens.

 

 

 

 

L'Hebdo de Charente-Martime édition du 16 Août 2012

 

340355_476942402324775_759548846_o.jpg

 

 

 

 

L'Angérien Libre édition du 4 mai 2012

 

 

Canton de Saint Savinien.

23 au 25 Aout : ouverture du festival ‘Comme ça vous chante’.

 

Après deux années en privé, le festival devient public.

Créée à l’initiative d’Alice Rosset, la 1ère édition du Festival Privé du Grand Village (Archingeay) avait lieu en août 2010 et réunissait une multitude de musiciens d’horizons et d’univers différents. L’édition suivante fut un perfectionnement de la première avec de nouveaux objectifs : renouveler et élargir sa programmation et présenter "Comme ça vous chante", association créée en janvier 2011 ayant pour aspiration la création de lien social via la promotion et la diffusion des arts vivants. Pour l'édition 2012, ce festival est ouvert au public.

 

Deux concerts de nature différente par soirée.

Avec un premier concert classique (ou de tradition classique) puis un second de jazz (musiques improvisées, jazz-funk...), la philosophie du festival est d’inciter le spectateur venu assister à un concert de musique classique à découvrir d’autres disciplines, la volupté du jazz, la richesse d'une improvisation… Inversement, un autre venu écouter du Jazz pourra apprécier la délicatesse et la richesse du répertoire classique… une autre couleur musicale vers laquelle il ne serait pas allé naturellement.

 

Un festival cantonal et nomade.

Hormis le choix d’une programmation très diversifiée, un des concepts du festival est de s’adapter aux lieux de concerts disponibles dans le canton de Saint Savinien, chaque soir dans une ville différente. Une église, une salle des fêtes et même une grange peuvent accueillir les concerts, ce qui devrait aider à pérenniser le festival et qu’il devienne emblématique du canton.

 

Les soutiens.

A ce jour le Festival est activement soutenu par les communes de Saint-Savinien, Les Nouillers et Archingeay, la Communauté de Communes, le Pays des Vals de Saintonge, l’Office de Tourisme Savinois, l’Angérien Libre, Blanchard Musique et le Fournil du Père Touaux. Le budget du festival n’est pour autant « pas bouclé », d’autres réponses de financement devraient arriver et il y a encore de la place pour les sponsors et autres soutiens, avis aux amateurs…et aux professionnels !

 

Tarifs.

Tarif 1 soir/2 concerts (sans adhésion) 15€, gratuit pour les moins de 12ans. Avec adhésion : 1soir/2 concerts 8€ - 3 soirs 20€.

Adhésion à l’association : membre actif 6€ - membre bienfaiteur 10€ ou plus.

 

Programme.

- Jeudi 23 aout, Abbaye des Augustins - St Savinien :

20h30 Concertos pour piano et orchestre (Mozart Concerto n°23 - Gershwin Rhapsody in blue) avec Alice Rosset au piano et orchestre composé de musiciens amateurs et professionnels.

 22h Climax Orchestra, « mini big band » jazz-funk créé en 2007 par Kévin Lam.

- Vendredi 24, salle municipale des Nouillers :

20h30 Emmanuel Pelletier « Champdolores » avec Patricia Ouvrard: chant - Emmanuel Pelletier: saxophones - Philippe Parant: guitare- Pascal Combeau: contrebasse - Maxime Legrand: batterie

22h Ananke Quintet, voix, 2 sax, trombone et percussions, jazz et musiques du monde.

- Samedi 25 août 2012 : Archingeay,  église et salle municipale :

20h30 Francisco et Emily Duo guitare-flûte.

22h Groovin’high, formation jazz, invite Zhakee, chanteuse.

 

Les artistes.

Alice Rosset. Née en 1983 de parents musiciens, Alice Rosset découvre la musique à l’âge de cinq ans. Dès l'âge de 6 ans, elle commence à prendre des cours à l'école de musique de St-Savinien. Après deux ans, elle intègre le conservatoire de Rochefort qu’elle ne quittera qu’en 1998 pour le Conservatoire de Poitiers. A partir de 2003,  Alice Rosset poursuit ses études musicales à Montreuil et y obtient un DEM de piano en 2004 puis un DEM de formation musicale en 2006, puis intègre le Conservatoire Royal de Bruxelles et y obtient une licence en 2010.

Climax Orchestra. Au croisement de l’énergie du Groove et d une écriture dense et racée, ce « mini big band » navigue quelque part entre culture afro-américaine et tradition européenne. Densité de l’écriture, réactivité de l’improvisation, très présente sur les scènes Parisiennes cette formation de 8 musiciens créée en 2007par Kevin Lam atteint son objectif : la conjonction en une même formule du jazz, du funk et de la musique populaire.

Aujourd'hui, le groupe a déjà fait ses armes dans un certain nombre de salles parisiennes, ayant notamment participé à des tremplins d'envergure nationale.

Ananke Quintet. Inspiré des musiques du monde, imprégné d’un héritage classique, cet ensemble de cuivres et percussions écrit et improvise en insufflant un délicieux parfum de Jazz.  Une délicate atmosphère mélangeant les univers, de l’effervescente ardeur des cuivres à leur douce chaleur, les délicates atmosphères d’Ananke Quartet s’enrôlent dans la poésie…

Groovin’High. Cette formation de huit musiciens doit son nom à un grand standard du jazz de l’incontournable Dizzy Gillespie.

Soutenue par une puissante rythmique, leur imposante section de cuivres nous transporte de l’univers Jazz au Funk New-Yorkais tout en s’acoquinant allègrement avec le Rock et le hip hop ou d'autres ambiances plus lointaines.

Emmanuel Pelletier. Il découvre la musique à l’école de St Savinien. Dès 1996 il se fait remarquer par le Big Band de Jef Sicard quand il fréquente l’Ecole Nationale de Musique d’Angoulême. Très vite attiré par la qualité de la culture musicale du grand sud-ouest où il émigre pour y faire des études de musicologie à l’université de Toulouse, il est bientôt invité dans d’autres Big Band non moins célèbres comme celui d’Abdu Salim. Il alternera entre des concerts avec plusieurs formations et ses études au centre des musiques Didier Lockwood à Paris (2003-2004). Diplôme en poche il enchaîne tournées nationales et internationales avec la compagnie « les enjoliveurs » basée entre Nîmes et Montpellier (2004-2006). Ensuite il se consacre à un répertoire de compositions originales telles que « Champdolores » et se partage entre ses groupes Toulousains, des formations locales et le développement d’une méthode d’improvisation.

Emily Andrews et Francisco Correa. "Duo né de la rencontre entre la flûtiste anglaise Emily Andrews et le guitariste colombien Francisco Correa lors du onzième Eté musical de Jurignac en 2011. Animés de la même passion pour leurs instruments et pour la musique, ce duo explore le répertoire classique ainsi que le folklore latino-américain, notamment en collaboration avec la chanteuse chilienne Paula Lizana. Ces deux jeunes musiciens ont donné des concerts en France, Angleterre et Colombie.

 

CCVC PRESSEok

Commenter cet article